Pékin sous la pluie... I'm a little monkey :)

Publié le par la tisseuse de rêve

Pékin, 10ème jour... il pleut à verse...

Bon alors, si je me souviens bien, je m'étais arrêté à mardi dernier pour les news collectives, juste avant de partir pour Tienenmen :)

Après avoir fini de vous écrire, je suis donc allée prendre lé métro pour la place la plus grande du monde... Une journée de soleil magnifique... Je me ballade sur les allées de béton, marchant au bruit des voitures qui passent, il fait beau, les gens sourient... Je trouve l'entrée du parc, tout au bout du mur rouge gigantesque qui entoure le palais interdit... Je m'acquitte du droit d'entrée, et me voilà plongée dans un dédale de petits jardins, reliés les uns aux autres par des petits ponts, des couloirs en bois sculptés et peints de toute magnificience. Je suis aux anges... sur un rocher, juste à côté de moi, se dresse un petit temple... une grand-mère y fait la sieste, elle sourie... je continue de marcher. Je passe sous une porte gigantesque, toute peinte et sculptée, pour arriver sur un chemin, avec un temple au bout. Je suis surprise, beaucoup de gens se trouvent attroupés là, et ils ont l'air d'attendre devant une grande porte fermée... Je suis intriguée... ils papotent entre eux, ils ont tous l'air de se connaître, mais ils sont nombreux... puis soudain, une cloche sonne, la porte s'ouvre... c'était une école pour petits enfants... dans le parc !!!! Bon... Je me dis que ça doit être normal, et tant mieux, ça prouve que les lieux vivent et ne sont pas que musées. D'ailleurs, de nombreux habitants viennent se ballader dans le parc (gratuit pour les chinois)... et y'a des amoureux partout... Mouais....:)

et puis j'arrive au fond du parc. Un autre petit temple sur un rocher... un peu mal aux pieds... je monte m'y poser... m'étendre, et en profiter pour méditer un brin sur le sens de ma vie et de tout le reste... Y'a des moments où je me sens une toute petite chose si loin au bout du monde... et puis je me recentre, je respire un bon coup... je reste là, à regarder le vent dans les arbres, un oiseau magnifique qui vole de branche en branche... et là, tac.... des dizaines de policiers débarquent au pied de mon rocher, pour aller faire une pause le long du canal... Evidemment, perché là-haut, difficile de passer inaperçue... Alors je me fais toute petite (je suis quand même un brin impressionnée)... J'attends qu'ils passent tous et je file me ballader ailleurs... bon, l'heure tourne, et le soleil décline tranquillou... le parc va fermer, faut que je sorte...

Mais voilà, entre moi et la sortie, il y a des centaines de policiers, mais bon, finalement, ils sont tous jeunes, et plutôt sympathiques. D'ailleurs, les gradés s'amusent à mettre leurs recrues en position pour les prendre en photo... Ils sont marrants quand même... Mais voilà qu'une dizaine me court après... Woahou... c'est bien la première fois que je vois autant de policiers autour de moi... Fou rire quand je comprend qu'ils veulent se prendre en photo avec moi...  Mais qu'à cela ne tienne, tout le monde commence à me courir après... c'est bien la première fois que je me fais autant mitrailler... je me suis presque sentie célèbre pour la peine ;)

Bon, je finis quand même par sortir, un smile pas possible sur la face... Mon ventre commence à crier famine, je me demande bien ce que j'ai envie de manger... rhaa, il va falloir que je goûte ce fameux canard laqué, paraît qu'à Pékin, c'est the must... Et alors là, surprise.... je tombe sur des américains que j'avais rencontré ce week-end, et qui justemen allaient au resto manger du canard laqué... pékin est comme un grand village, y'a pas à dire... Pour la peine, je me suis gavée, et c'était trooooooop bon... Le chef a découpé le canard entier devant nous en tout petits bouts (bon, j'ai un peu râlé quand il a embarqué la carcasse encore pleine de viande, mais bon, y'en avait tellement, que je suis sûre que j'y aurais même pas touchée... on refait pas sa hobbita attitude)... Et en fait, la technique, c'est de prendre une crêpe de riz, de mettre des morceaux de canard avec un peu de sauce soja, quelques brins de bébés poireaux, on roule le tout et c'est trop trop bon... Fin du repas, chacun regagne sa direction. Je pars en direction de mon métro, et j'aperçois au loin un gigantesque feu d'artifice... je cours avec tout le monde pour voir ça de plus près, et je reste là, béate, comme une enfant à qui on aurait fait un joli cadeau... Du coup, je décide de rentrer à pied (une bonne heure), et je file me coucher...

 

Jeudi, journée tranquilou à bouquiner, et à bosser sur mon article... quelques courses, je prépare mon premier repas homeself chinese... Mhhhhhh.... Il faut aussi profiter de ses vacances, un petit peu...

 

Vendredi.... Je reprend mon vélo pour partir silloner pékin... Envie de me vider la tête et de sentir mon corps vivant... Je roule de ruelle en ruelle, de pont en passage à niveaux. Les paysages urbains défilent et se ressemblent de moins en moins. Etrangement, plus je m'approche de l'urbain, et moins les buildings se font présents. Les grattes-ciel qui sont légions dans le quartier où j'habite laissent petit à petit place à des ruelles de vieilles maisons, à un seul étage... Et puis paf, me voilà projeté dans un monde parrallèle... j'avais presque failli oublier que j'étais en Chine à force de rester en ville... Je viens de tomber sur le quartier des recycleurs... Du coup, je vous fait un petit détour pour que vous puissiez suivre le fil de ma pensée... A pékin, le tri sélectif est roi. Dans les rues, dans les parcs et les palais, vous avez toujours deux poubelles (pour ce qui est à recycler et ce qui ne l'est pas)... de vieilles personnes sillonnent la ville et récupère dans des sacs géants bouteilles en plastiques et cartons propres... D'ailleurs, vu qu'il fait très chaud, on peut acheter de l'eau dans toutes les petits kiosques qui sont légions dans les rues, et ensuite, on donne sa bouteille vide à ces personnes... Mais je ne savais pas ce qu'il en advenait après...

Et là, j'avais enfin la réponse à toutes mes questions. Sur des kilomètres s'étendait une ville dans la ville. De chaque côté de la rue se trouvaient des maisons et des échoppes faites de bric et de broques, de vieilles cahutes côtoyaient des portes gigantesques s'ouvrant sur des décharges de plastiques... la rue était bondée de vélos ordinaires, mais aussi de vieux vélos bidouillés en sorte de vélo-charette, transportant des amoncellements de cartons et autre déchet (matelas, télé, ...)... Je me suis vraiment demandée comment ils arrivaient à tirer tout ça avec juste la force de leurs jambes (bon, y'en a qui peinaient bien quand même)... Les plus drôles étaient des petits papis qui s'étaient bidouillés des moteurs sur leur charette à vélo, et qui dépassaient nonchalemment tout le monde. Je sais pas si vous pouvez imaginer une rue bondée de vélos, de charrettes à roues, de voitures de luxe (je me demande toujours ce qu'elles viennent faire là, mais c'est vrai qu'on est aussi en ville), de stands de légumes sur le bord de la route, de "centres de tri" tous les 300 mètres, de vendeuses de galettes et de brochettes de criquets, d'enfants qui jouent, de gens qui rentrent du boulot, de ferrailleurs qui bossent dans la rue, de mamans qui allaitent, .... Woahou... Je me suis balladé dans cet endroit pendant un nombre d'heures incalculables... c'était tellement chouetten tellement vivant...

J'avais enfin l'impression de voir le vrai pékin... pas celui des builings et du tourisme, mais celui de tous les jours, celui qui serait si l'écrasante avancée du modernisme n'avait pas tout aplani... Enfin, je dis ça, mais plus je découvre cette ville, et plus je me rends compte que pékin est bétonnée de surface, mais qu'à chaque ruelle on trouve un monde parrallèle qui nous tend les bras...

Enfin, au bout de plusieurs heures, mes jambes commencent à me crier stoooop.... je ramène donc le vélo, je prend le métro, et je rentre m'effondrer devant un bon repas...

 

Samedi... bizarrement, mon moral était tout raplapla hier... J'étais triste, sans trop savoir pourquoi.... d'ailleurs, soit-dit en passant, vos mails m'ont remis d'aplomb, et vous y êtes pour beaucoup dans le ptit soleil qui est revenu dans mon ptit coeur... J'ai donc passé la journée à bouquiner et à bosser sur mon article, qui est quasi terminé, d'ailleurs... Je suis quand même sortie me ballader un peu histoire d'acheter de quoi faire un bon repas, et j'ai bossé tard...

 

Today.... Bon, déjà, il pleut, mais alors à verse... A la base, je voulais aller visiter la grande muraille (avec les américains, d'ailleurs, mais ils m'ont laissé tombé, snif....ça, ça a aussi joué sur ma tristesse de hier)... Mais devant les prévisions météo (et le danger que représente une excursion de ce type sous la pluie), j'ai changé mes plans... J'ai donc commencé par aller dans le quartier des photographes (à l'autre bout de la ville), pour acheter des pellicules photo pour la mongolie... trop drôle comme endroit d'ailleurs. C'est le paradis du photographe et en même temps le palais du mariage (les magasins de zoom et de pieds de photo côtoient ceux de maquillage et de robes de mariées)... Drôle d'amalgame, mais c'était trippant... J'ai même trouvé un zoom pas trop cher pour mon appareil (35 - 75, pas mal pour les steppes et les temples :) ).... A ma sortie , ça y'est, il se met à pleuvoir... Bon, je réfléchis... plus que deux jours avant mon départ... il me reste deux choses que je voulais voir, la muraille et la cité interdite...

Alors hop, je prend mon courage à deux mains, et j'affronte la pluie pour aller visiter la cité interdite... Après tout, entre l'Auvergne et la Bretagne, ce n'est pas de la pluie qui va m'effrayer....Alors me voilà toute de motivation vêtue en direction du palais de mes rêves... Et je me dis que le seul avantage du temps, c'est qu'il y aura moins de touristes que d'habitude... Mais il semble que je ne sois pas la seule à avoir osé braver la pluie...

Et voilà, je passe le premier pallier, et me voilà plongé dans l'histoire... Je foule des pieds les pierres qui ont vu le passage de milliers de soldats... je passe par les portiques que l'empereur lui-même a traversé... je touche les murs, ils vibrent du chant de la conquête... Tout est en couleur, en majesté, en beauté... Les arbres, les pierres, les statues, les temples... Je ne sens même plus la pluie qui tombe sans discontinuer pendant des heures... Je suis dans un autre monde, je suis euphorique... c'est tellement magique de voir en vrai cet endroit que je ne vois pas les heures défiler au rythme de mes pas... Le temple ferme, je reste encore flâner pendant une heure, à chercher une sortie qui ne vient pas... Je finis par sortir... je suis trempée, mes pieds font floc-floc dans mes chaussures japonaises... Je m'assois dans un temple qui m'abrite pendant une bonne demi-heure... je reste là, en compagnie d'un vieux bonhome qui prie, son chapelet de bois à la main... assise, sur un rebord de bois, à acouter la pluie tomber et à rester dans les effluves de ce temple... Puis je rentre, je marche, sous la pluie, longtemps... je trouve mon métro... j'arrive ici, enfin, fatiguée mais si heureuse, et je vous écrit, après avoir englouti un merveilleux repas, un quart de pastèque et des gâteaux de sésame merveilleux...

Je ne sais pas si demain je pourrais aller voir la grande muraille... si il continue de pleuvoir comme ça, ça sera impossible.... mais en même temps, ça m'obligera à revenir une autre fois :)

Allez, je vous fais pleins de gros mouchous à tous. Continuer à m'écrire, ça me fait un bien fou de vous lire... Je vous aime tout plein...

Shantala, like a little monkey in the rain :)

 

Publié dans fifi-brin-de-folie

Commenter cet article

la raterie 27/02/2009 22:22

Hello!Bon je sais pas si tu vas voir mon commentaire, apparement ca fait un moment que tu ne t'es pas connectée mais on sait jamais.Je refais une vente sur paris le weekend prochain, si jamais tu passes dans le coin ca ferait plaisir de te voir, discuter voyages et autres (je veux tout savoir sur ton voyage en mongolie!!héhé)voila voila, a bientot peut etre!Clémence

blablababs 25/02/2009 08:01

Salut!un pt mot pour savoir si tu vas reenir??? je viens régulièrement regarder si tu n'es pas de retour...mais non! j'aime beaucoup ton blog, tes fringues, tes recettes et ta bonne humeur!!!

Seve 24/02/2009 09:20

Coucou!! Alors ce voyage??? J'espère que tu repasses par ici de tps en tps!! J'aimerais bien avoir des news... et des récits de voyage!!bise

mayona 08/02/2009 19:27

une petite surprise pour toi sur mon blog !!!

Nossa 14/12/2008 18:52

Bizarre que tu donnes plus de nouvelles !!! j'aimais bien suivre tes aventures !!! j'éspère que tous va bien