de la poésie, dites-vous ?

Publié le par la tisseuse de rêve

Petit mail envoyé à quelqu'un qui me demandait si j'aimais la poésie... du coup, j'ai trouvé la question pas con, alors voilà ma réponse... et vous, qu'en pensez-vous ?

La poésie postiche n'a que faire des grands mots, à moins que ce ne soit les gros mots postiches qui n'ont que faire de la poésie ?
Et si la prose s'en mêle, que deviendra le qu'en dira-t'on?
Je m'enmêle les ritournelles...
Que voulais-je dire, déjà ? Ah oui, si j'aimais la poésie...

- Ah que non, quelle grossière idée... Moi, aimer ces mots étrangement alambiqués. Allons donc, soyons sérieux, monsieur... Nous sommes dans une France qui se lève tôt,  ça fait déjà cent vingt-trois mots de trop...
Passez à la caisse, la ptite dame va vous donner votre tiquet pour la file d'attente, et n'oubliez pas de ne pas sourire, c'est pour la photo d'identité. Mais comment donc, vous rechignez. Attention hein ! Je suis sympa mais quand même, faut pas exagérer. c'est que j'ai des responsabilités, moa, monsieur. J'ai des ordres à suivre, moa, et on ne badine pas avec l'autorité... Non et puis si on commence par faire une exception, après, on s'en sort plus... Imaginez déjà un peu tout ce qu'on laisse faire... Avec ces immigrés qui nous prennent nos emplois, et nos aides sociales, en plus ! Vous vous rendez compte. Et puis y'en a marre de bosser pour ces fainéants qui refusent de travailler. Parce que oui, monsieur, leur RMI et leurs aides sociales, c'est moi qui les payent, en allant bosser dur tous les jours. Je me lève, moi, monsieur, tous les matins....
- Mais, madame, ....
- Ah non, parc'qu'encore, avec la ptite dernière qui vient d'arriver, on sait plus comment faire avec mon mari pour boucler la fin du mois. Vous comprenez, avec les crédits pour la voiture, la maison et la nouvelle télé, on a à peine de quoi bouffer. Et regardez-moi ces vêtements, ça fait six mois que je n'en ai pas acheté de neuf... Ah, heureusement que Sarkozy a été élu président. Ca va changer, tout ça, c'est moi qui vous le dit. Ils vont devoir bosser, les assistés, ça leur apprendra un peu la vie. D'ailleurs, vous faites quoi, vous, dans la vie... ?
- Euh.... poète.... ?

Alors oui, mon pote, bienvenue dans la France qui se lève tôt, mais t'inquiète, cette mégère, elle m'a fait le même coup la semaine dernière.... Allez, je t'embarque dans mon ptit monde de lutin, puisque t'es venu frapper à ma porte... Et puis les mots, tu sais ce que c'est... des fois, ça emporte...

Publié dans fifi-brin-de-folie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

un abricot mangeur d'ogres 14/07/2007 03:49

Bonjour Le hasard des clics fait bien les choses, c'est une jolie antre que voila.Comme il parait que l'hotesse des lieux dit que : Petite requête aux passagers de cette page... laisse donc un mot, un commentaire, une trace... ça me permettra de faire grandir mon idée du monde... et bien je laisse un petit écrit suite à ce que j'ai lu ici. C'est abscond et ce serait prétentieux de dire que ca puisse changer ton idée ton monde mais soit :Il serait... Il serait si facile ... de brosser une liste exhaustive des causes de l'émoustillement de mes pensées et rêves en ce moment Il serait si facile.. car c'est au pays d'Alice que je t'ai rencontre il y a bien longtemps et que je ne pensais jamais retrouver ton chemin en dehors des brumes de ses chemins tortueux. Il serait si facile que.. Pendant tant d'années nous avons joué ensemble, cache-cache merveilleux. tantôt la mouche épieuse tantôt le sauvage pestant contre ces maudits insectes. Nous avons tant échangé par ces nuits douces à la lueur de la lune qu'il serait difficile d'oublier la douceur de ta peau, la violence de tes bonds et la joie de tes rires. Il serait si facile... car la guériere au coeur doux choyant ses envies douces acidulées de liberté a raison, pourquoi se le cacher ? Il serait si facile que je... parceque tout simplement je t'ai retrouvé à un moment crucial, pourquoi se moquer indéfiniement des concours de circonstances ? si facile.. car tes sandalles de vent ont permis de dérouiller mes ailes, en éspérant qu'elle puissent t'apporter un souffle si jamais un jour tu en manques il serait si facile que je to... parceque t'ayant connu aux royaumes des illusions, il devient incongru de les transposer dans ce monde. rien ne sert de voir tes masques et de les admirer. il serait... Car c'est en effleurant ta main que j'ai pu entrevoir sous ton masque et te retrouver. Il serait si facile... que je tombe amoureux(se) de toi. "serait?"...  L'homme a besoin de repères mais pourquoi ne pas en pronner l'absence ? La véritable aventure n'est elle pas de laisser tomber toutes ces barrières pour laisser place à l'équivoque. La brume recouvre de nouveau ce chemin tortueux, me revoici chez moi,apaisé(e).Désolé de vous avoir infligé la lecture :)  J'vous avais prévenue!Bonne journée

la tisseuse de rêve 14/07/2007 13:19

Merci pour ce merveilleux morceau de vie. Tes mots me touchent intensément et font écho à mes propres rêves... Ma porte te restera toujours ouverte mon ami, mais prend garde de ne pas succomber à la guerrière lunatique, car elle n'a pas de place dans son coeur désolé... Mais il est certain que nous nous connaissons depuis toujours. Je t'ai reconnu, je t'ai cherché, mais tu as mis trop de temps à comprendre... J'étais déjà repartie...

The Heartsless Witch 07/06/2007 14:35

http://voiretagir.com/film.phphttp://alterdivx.free.fr/je me suis dit que certains de ces films pourraient t'intéresser...si tu es chez toi, que tu n'arrives pas à écrire, alors ptêtre que regarder des documentaires te ravira...

SOA 06/06/2007 16:59

Salut ma tite clochette!!
Jai bien reçu ton message.Toi aussi tu me manques..Je suis restée la tite sauvage que t as connu..(très souriante ms un peu farouche - la région n\\\'aide pas trop non plus sur ce point là...HUHUHU)En ce moment je fais un peu la morte ;) Le taf, l\\\'ecole, la solitude parfois mais bon ça c est pas trop nouveau ...hihihihih!!! on s \\\'y fait on s\\\'y fait!!!! (LA LA LA LA!!!). Toujours pas d\\\'attache, solitaire,une vraie vie de guerrière sociale, le fond est le même pour prôner l \\\'AMOUR et l\\\'HUMILITE mais la tête commence à apprendre à relativiser et avec tous ces problèmes et toute cette souffrance que je vois tous les jours, plus que jamais je sais que la vie est courte.Alors prônons la BIENVEILLANCE et apposons notre sceau avec nos tits grains de sables!!!   AMOR AMOR    je t 'adore...   SOA

la tisseuse de rêve 08/06/2007 12:00

Oh ma toute belle... Nous serons toujours et à jamais les Black and White Virgin Underground... Des sauvageonnes indomptables et souriantes, de farouches guerrières avec un brin de coeur d'artichaut.Trouve vite du temps pour venir te faire un ptit week-end breton...Je t'aime fort ma ptite Sue...

la fee du lutin 06/06/2007 14:28

Bonjour voisine tisseuse de rêves ! Merci pour ton commentaire qui me ramène vers toi avec la honte de ne pas avoir non plus pris le temps de passer te voir, je quitte notre petit village à la fin du mois pour un village tout proche alors j'accepte ton RDV gouter, sinon ma porte est ouverte, la maison rempli de carton, si le coeur t'en dis tu peut aussi passer car la timidité et notre point commun, qui fera le premier pas ?...
Fixons un jour pour si tenir ?
Cha

garnastai 05/06/2007 00:42

Ola demoiselle, tu me plait. Allez hop, je m'arrete un ptit peu, j'aiguise un bout de bois, le temps de réfléchir à quelque mots qui pourraient faire écho à ta prose bénéfique. Je n'en trouve pas de trés personnels, mais en voici quelques du plus grand poète avec Rimbaud. J'espère que ton petit poete se sentira moins seul sous ses feux bienveillants et dans sa lutte contre la connerie."Le poète conservateur des infinis visages du vivant""...La vitalité du poète n'est pas une vitalité e l'au-delà mais un point diamanté actuel de présences transcendantes et d'orages pèlerins.""A chaque effondrement des preuves le poète répond par une salve d'avenir."

la tisseuse de rêve 08/06/2007 11:57

Merci pour ce doux instant de poésie.... C'est en tracant chacun une ligne dans l'espace de la pensée avec les mots du coeur que nous donnons une forme joyeuse à ce monde... Que le rêve continue