c'est la rentrée des mouches...

Publié le par la tisseuse de rêve

Ode à la fainéantise, ou comment parler de rien juste parce qu'on en a envie…

Hé hé, et oui, cela peut aussi m'arriver d'avoir l'écriture futile, volage… A trop me faire reprocher mon langage sérieux, j'en viens à désirer, en cette fin d'été rayonnant, un petit détour par le n'importe quoi, histoire de…
Bref, vous l'aurez compris, rien de bien intéressant à divulguer aujourd'hui.
Juste que je suis de retour de deux mois et des poussières de vacances, qui ont fait la part belle à la pluie, que j'ai profité à fond de voir les potes, la plage, les potes, la pluie, quelques bons festivals et des concerts énormmmmmmmmeeeeeeeeeessssssssssss, si si, je vous assure, et que c'était drôlement bien. Que l'été est passé mille fois trop vite, à peine eu le temps de commencer mes vacances que "pfouit", elles étaient déjà finies. Snif… Mais bon, là, du coup, j'ai regagné mon ptit village d'irréductibles, et je profite à fond de ce magnifique mois de septembre, en partageant mon temps entre plage et reprise tranquille du rythme de travail. Seul ombre au tableau, le trou colossal qu'affiche mon compte en banque. Bon, on sait tous ce que ça veut dire… faut trouver du boulot… ce qui est pas facile quand on habite loin de tout… Mais bon, je m'en fais pas, y'a toujours des solutions à tout. Pour l'instant, je postule un peu partout, et de candidatures spontanées en réponses d'offres d'emplois, je vais bien finir par trouver mon bonheur. Bah, sinon, j'ai toujours la possibilité de faire la récup sur les marchés, de vendre sur ebay des fringues que j'aurai fabriqué, … Bref, le système D fonctionne toujours, à moi de m'en servir judicieusement.
Bref bref, rentrée tranquilou, un peu speed mais sympa. Mon premier coloc est arrivé mardi, le deuxième demain et la troisième arrive la semaine prochaine… L'année reprend son cours. Quant à la motivation, je suis gonflée à bloc, des milliers d'idées en tête. Et si j'arrive à trouver des colocs motivés à me suivre là-dedans, cette année promet encore d'être bonne.

Et puis ce temps me rend songeuse. Je me questionne beaucoup sur le sens de la vie en général et de la mienne en particulier, sur ce que je compte faire du temps qui m'est imparti, sur mes désirs réels pour le futur proche, maintenant que mes études sont terminées. Il y a la thèse, bien sûr, que j'envisage avec sérieux. Mais en fait, j'ai bien envie de me donner un peu de temps pour construire vraiment le passage sur le prochain bout de chemin. M'inscrire pour des cours de poterie, faire du raïki, envisager de rester sédentaire au moins six mois pour me donner ce fameux temps que je n'ai pas pris depuis belle lurette. En même temps, je me fais le coup à chaque rentrée. Naze de huit mois de traçage, je me dis toujours, septembre arrivant : "ah, et si je me posais un peu, cette fois-ci, que je faisais ceci et cela?", mais en vrai, dès que janvier arrive, j'y tiens plus et je reprend la route. Chassez le naturel et il revient au galop. Le seul hic, ce coup-ci, c'est que mon dos ne suit plus, mais alors plus du tout. Je me suis bloquée cinq fois depuis janvier, et là, il semble bien qu'après huit mois de douleur continuelle, je doive me calmer sur mon rythme de vie, si je ne veux pas me retrouver en chaise roulante. Hé, c'est que ça a de quoi me refroidir, une optique pareille, c'est peu de le dire. Et du coup, pas facile d'envisager un taf physique, même un minimum, avec un dos foutu. Bref, il paraît que je dois passer un IRM et ensuite me faire opérer. Mais comme je peut pas être anesthésié, autant vous dire que ça me fait un peu peur, tout ça, quand même. Je n'ai pas encore vraiment discuté des modalités connexes avec mon doc, mais va falloir, je pense…

M'enfin, chacun son kharma… Pour l'instant, je vais reprendre, en plus du reste, mes cours de conduite, version intensive, et il paraît que je passe mon permis à la fin du mois, si je m'avère pas trop nulle. Ahlala, ça me fait un peu peur… ça va trop vite, tout d'un coup, mais bon, comme je suis nulle à la conduite, ça va sûrement prendre plus de temps…

Voilà voilà… je vous avais prévenu, rien de bien transcendant aujourd'hui, juste quelques nouvelles éparses, histoire de parler un peu de moi, ce qui n'est pas coutume…
Ah oui, sinon, ici, c'est l'invasion des mouches, et qui piquent, par-dessus le marché. Je me bat avec elles dans le maigre espoir de dormir tranquille cette nuit, mais je suis sûre qu'elles vont vouloir venir se venger… Ah, les pestes… Si vous avez pas d'autres nouvelles d'ici la semaine prochaine, c'est qu'elles m'auront eu, alors svp, si c'est le cas, ayez une petite pensée pour moi, faites une grosse fête, riez beaucoup, buvez et fumez tout votre saoul,  et soyez heureux… Dans le cas contraire, ben ? …. Faites pareil, ça fera toujours une bonne occasion de faire la fête…
Allez, dormez bien et soyez happy, l'été va enfin commencer, ce serait bête de pas en profiter…

Publié dans fifi-brin-de-folie

Commenter cet article

The Heartsless Witch 12/09/2007 12:15

bah eh oh....les mouches, là, zou, pfuit, fichez moi le camps !!bon, en même temps, tu postes toujours dix messages en même temps, forcément ton "lectorat" uh uh ne peut pas suivre...et se rend compte en faisant défiler les articles qu'il y en a plein de nouveaux....Ca craint pour ton dos, mais je me disais, il y a des gens qui se font opérer sous hypnose, si vraiment tu n'as aucune possibilité de te faire anesthesier, pourquoi pas essayer par l'hypnose...ça peut paraître un peu toc toc, mais j'ai vu à la tv (donc, bon, ça vaut ce que ça vaut) des gens se faire ouvrir, opérer, refermer, juste sous hypnose....sinon ben voilà quoi....je sais pas trop quoi te dire d'autre...j'ai pas grand chose à raconter non plus, sauf que c'est pareil hein, pas trop d'argent, pleins d'idées et de possibilités, mais une flemme, et surtout un coeur (si si) attaché bien malgré moi à une personne....m'enfin bon....j'aimerais bien avoir de tes nouvelles quand même, ne serait-ce que par email....bisou bisouLaïpha